Les personnages originaux

Comme vous le savez, Kyrus et compagnie sont à la base de vrais personnages de jeu de rôle papier, qui ont été adaptés pour la série. Voilà donc un petit article pour vous les présenter, et voir les différences avec leur homologues dungeonskippersques.

KYRUS
Le Kyrus original ressemble à peu de choses près à celui de la série, quoiqu’un peu plus plus optimiste et fonceur (pour ne pas dire kamikaze). Il passe son temps à vouloir utiliser ses compétences de roleplay peu importe les circonstances (chanter, danser, draguer embrouiller des mecs) et chaque passage dans une ville dure incroyablement longtemps quand il est là. Il semble aussi croire que son Savoir bardique et son bonus de +11 en Renseignements lui permettent de savoir tout sur tout, sauf que non quoi, ça marche pas comme ça. S’il utilise pas mal de sorts à la con, il n’invoque pas de marsouin céleste, qui a été rajouté pour la série. En combat, il utilise principalement une épée, prodigue quelques soins quand il a le temps, mais se trouve le plus souvent en train de chanter pour booster le groupe. Ce qui ne l’empêche pas de fuir quand il voit que ses PV sont dans le rouge, quitte à laisser derrière ses compagnons.

Origine du nom : Son nom vient de “Kyrus le sombre”, un personnage du jeu de figurines français Confrontation, similaire à Warhammer pour ceux qui connaissent. Une grosse armure badass, un fléau d’arme, bref, aucun rapport avec notre petit barde alcoolique. Anecdote marrante : j’ai bossé sur le jeu vidéo Confrontation il y a quelques années. C’est pas folichon, mais sa suite Aarklash Legacy est plutôt cool apparemment.

TAJ’NAAR
En terme de personnalité le vrai Taj’Naar (originellement appelé Taj’Nahar) se rapproche de celui de la série par son sadisme, son fanatisme, sa soif de l’argent et son air hautain. Personnage ultra-polyvalent, il a été créé sur mesure afin de palier à toutes les frustrations de son joueur. Il a par exemple débuté en tant que Prêtre, puis a commencé à se multiclasser Mage afin d’avoir quelques sorts de combats qui claquent. Il utilise également une grande faux, parce que ça fait badass, mais l’a vite troquée contre une épée plus balaise. En plus de ses sorts élémentaires, il se retrouve souvent à soigner le groupe et balancer tout un tas de boosts sur Wulfgar pour en faire un monstre, mais sa technique favorite reste de se lancer Force de Taureau et Armure de Mage sur lui-même, et de se jeter dans la mêlée. Bref, un personnage tout en contradictions, tout comme sa religion bizarre dont le concept reste encore obscur de nos jours. A noter que c’est lui qui gère les finances du groupe.

Origine du nom : Son nom vient d’une ville du jeu de cartes Magic the Gathering, appelée Taj-Nar. Elle abrite le peuple des léonins (des hommes-lions) donc a priori aucun rapport avec notre Taj’Naar à nous, mais on peut voir l’un d’eux porter une sorte de faux, ce qui a peut-être servi d’inspiration pour le personnage (ou pas).

WULFGAR
Le Wulfgar de la série est peut être le personnage qui s’éloigne le plus de son modèle original. Si le vrai Wulfgar reste un barbare tout ce qu’il y a de plus barbare, il est néanmoins largement plus loquace que dans Dungeon Skippers (malgré quelques tics de langages propres à ses origines), fais parfois de la diplomatie au même niveau que Kyrus, et résout parfois même des énigmes (autrement qu’avec sa hache je veux dire) ! En combat par contre Wulfgar reste Wulfgar : il utilise une grosse hache, et parfois une hache encore plus grosse hyper cheatée qu’il a payé 60 pauvres pièces d’or à un Maître de Jeu trop gentil. La stratégie préférée du groupe est de mettre Wulfgar au milieu des ennemis pour les enchaîner, jusqu’à ce qu’il passe en berserk (en hurlant, sinon c’est pas drôle) afin de finir le combat. Il fini d’ailleurs généralement en sang, ou dans les pommes, mais s’en tire de justesse à chaque fois. Évidemment, il ne se balade pas torse nu comme dans la série, et porte une grosse armure de bourrin.

Origine du nom : Son nom vient directement de Wulfgar, un célèbre barbare apparaissant dans la Trilogie de l’Elfe Noir (se déroulant dans les Royaumes Oubliés, l’univers de Donjons & Dragons), écrite par R.A Salvatore. Autrement dit c’est PAS original du tout, et si un jour par miracle les choses font que la série se développe au delà du webcomic j’aurai certainement quelques problèmes de droits à gérer. Merci beaucoup !

PIKWIK
Pour ceux qui ne le savent pas, Pikwik est mon personnage, et c’est peut-être pour ça que je prend autant soin de lui. Honnêtement, au départ, Pikwik n’avait pas ou peu de personnalité, et c’était surtout un petit con qui suivait le groupe et volait tout ce qu’il pouvait autour de lui. C’est en bossant sur la série que j’ai commencé à lui créer sa personnalité actuelle (mignon et un peu débile), et depuis je le joue en me basant sur le Pikwik de Dungeon Skippers. Le Pikwik original est un monstre de Dextérité et n’a jusqu’à aujourd’hui raté quasiment aucun jet de Discrétion, de Vol à la tire ou de Déplacement silencieux. Il contrebalance tout ça par des aptitudes de combat assez faibles, et se bat généralement a l’épée courte ou a l’arbalète. Il a cependant une très bonne résistance et un nombre de PV gigantesque pour un halfelin, et fait parfois office de tank… Oui, c’est carrément pas roleplay mais je fais ce que je veux.

Origine du nom : Fidèle à lui-même, Pikwik a un nom aux origines bien moins épiques que ceux de ses compagnons. Picwic est en fait le nom du chien d’une amie, un genre de bichon je crois, qui m’emmerdait souvent. Le pauvre vieux nous a malheureusement quitté il y a quelques semaines, mais Pikwik continuera à faire vivre son nom en son honneur !

THÉMIS
Thémis est arrivée un peu plus tard dans le groupe, et tout comme dans la série, a eu du mal à s’adapter au milieu de tout ce concentré chaotique de testostérone. Elle n’a participé qu’à quelques scénars (avant d’être remplacée par un druide qui lui non plus n’a pas fait long feu), et honnêtement j’ai un peu de mal à me rappeler d’elle en combat, mais en terme de personnalité elle était très proche de la Thémis que vous connaissez. Malgré une présence plus ou moins anecdotique dans nos parties de jeu de rôle, elle est néanmoins ultra essentielle a Dungeon Skippers car elle apporte un contraste avec le reste du groupe et je compte pas la faire partir de si tôt. En regardant les commentaires sur internet elle est d’ailleurs l’un des personnages les plus appréciés, ce qui est plutôt marrant étant donné qu’on passait notre temps à se foutre de sa gueule.

Origine du nom : Pour ceux qui s’y connaissent un poil en mythologie, Thémis est une divinité du panthéon grec, une titanide plus précisément, et accessoirement la deuxième épouse de Zeus. Elle est la déesse de la Justice, de la Loi et de l’Équité, ce qui correspond ma foi plutôt pas mal a notre gentille petite paladine.

BIGOOFER
Le Bigoofer original est un “personnage non joueur” recruté de manière totalement aléatoire après une embuscade. Fait prisonnier, il a ensuite mené le groupe à un camp gobelin qu’ils ont saccagé, suite à quoi ils ont décidé de la garder avec eux pour jouer avec Pikwik, et servir de cobaye pour Taj’Naar. En réalité il n’accompagne quasiment jamais le groupe, et reste tout seul à la bicoque vermoulute, attaché aux toilettes. Il a été intégré à Dungeon Skippers pour donner un peu de relief à Pikwik, élargir le champ possible des interactions entre les persos (au moindre coût, vu qu’il prend peu de place et ne parle pas), et apporter un peu de fraîcheur à la série.

Origine du nom : Dans l’épisode de South Park “Le bruit marron”, Stan et les autres essaient d’inventer de nouveaux mots pour insulter la bande des petits new yorkais. Dans la VF Cartman propose le mot “bigoufeur” mais sa proposition est rejetée et ils inventent à la place le mot “placenta”, sans savoir qu’il existe déjà.

6 commentaires pour “Les personnages originaux”

  1. « il a été créé sur mesure afin de palier à toutes les frustrations de son joueur.  » ehehehehe *tousse*
    Les origines de pikwik sont pour le moins… Originales ; me faisait penser au nom d’un magasin de jouet plutôt :p
    Perso les noms j’ai généralement la flemme alors je passe ça à un générateur de noms sur internet puis quelques bidouillages et hop o/ (comment ça solution de facilité ? )

  2. On dirait que je vais devoir me faire justice moi même (pour rester dans l’esprit de mon perso^^). Le concept du culte d’Astyr a été expliqué dès la création du perso : c’est tout simplement le dieu des soins palliatifs !!! (certes il a depuis développé une composante sadique avec un certain goût pour la torture…).
    Concernant la faux, elle a un temps été délaissée au profit d’un *ultra-cheaté* cimeterre de rapidité+1 à 60po car le MJ avait refusé de me vendre une faux cheatée ; mais depuis Taj’Nahar a fait l’acquisition d’une faux suffisamment balaise pour être digne de défendre les intérêts d’Astyr sur le champ de bataille 😀

    PS : le nom Taj’Nahar vient bien de magic, mais pas particulièrement de cet horrible léonin avec sa sale tronche et sa « faux » pitoyable (je trouvais juste que ça sonnait bien dark^^)

  3. Toutes mes excuses grand Taj’Nahar ! Je t’avouerai que j’étais a la bourre pour cet article et que je l’ai écrit de mémoire, à moitié à l’arrache, et au boulot ahah (mais ça faut pas le dire).
    Pour les soins palliatifs je trouve ça super glauque, mais on expliquera peut être ça dans la série plus tard :p

  4. J’ai modifié un peu :)

  5. Juste pour l’histoire, Wulfgar n’a jamais utilisé d’épée, toujours des haches (mais bon c’est vrai la grande hache sanglante est un peu cheatée). Y’a même une phase où il y a avait des hachettes de lancer dans l’inventaire… mais elles ont jamais vraiment servi, rien ne vaut un bon corps à corps !!!

  6. Merci pour ces précisions, c’est corrigé !
    Maintenant y’a plus qu’à appeler Kyrus pour qu’il vienne se rendre justice lui aussi :p

Laisser un commentaire