Chalom RPG

Avant de devenir game designer en bonne et due forme, et ce depuis le collège, je m’amusais à créer de petits jeux vidéos amateurs sans prétention que je ne terminais jamais (un peu comme tout ce que j’entreprends, en fait). J’avais lâché pendant un bout de temps, puis en 2006, j’ai décidé de ressortir mon vieux logiciel RPG Maker, et d’adapter nos parties de Donjons et Dragons en jeu vidéo. Est alors né Chalom RPG, chaînon manquant entre la période jeu de rôle papier, et Dungeon Skippers, tel que vous le connaissez aujourd’hui.

“Pourquoi Chalom RPG ?”. Vous en posez de ces questions putain. Disons seulement que ça n’a aucun rapport avec le fameux salut hébraïque, et que ça implique plutôt 5 jeunes cons, beaucoup de bière, et une nuit blanche sur Mario Kart. Voilà, vous savez tout.

Mais revenons plutôt au jeu.
Malgré des graphismes en 2D simplets (pour ne pas dire “moches” hein), il a su se faire une petite place dans la communauté amateur de l’époque, grâce à des personnages et dialogues originaux (c’est les tests qui l’ont dit c’est pas moi !), et à des systèmes de jeu tout simples mais efficaces.

Sous la forme d’un RPG japonais (avec des combat similaires aux vieux Final Fantasy), il mettait donc en scène Kyrus, Taj’Naar, Wulfgar et Pikwik dans une aventure à la con, sans but, quoique respectueuse des scénars joués sur papier. Il démarrait plus ou moins comme la série, de la constitution de l’équipe jusqu’à la découverte de la bicoque vermoulute, en passant bien évidemment par la rencontre avec Thémis, Bigoofer, la BAH, des PNJ à la con, et quelques quêtes comme la mine des gobelins et d’autres qui ne sont pas dans la série.

Les combats en vue de coté, simples mais dynamiques, permettaient d’utiliser des aptitudes propres à chaque personnage : chansons (buff de groupe) pour Kyrus, sorts d’attaque élémentaires et de soin pour Taj’Naar, vol d’objets et techniques de lâche pour Pikwik, et le fameux mode berserk pour notre petit Wulfgar.

On pouvait également y trouver des activités annexes comme un mini-jeu d’infiltration à la Metal Gear avec Pikwik, un Kamoulox aux règles inexistantes, un système de personnalisation et d’aménagement pour la bicoque vermoulute, et même un jeu de danse avec les disco-loups ! (oui, ces trucs existent depuis longtemps)

Pour info, Chalom RPG a obtenu l’award du meilleur jeu humoristique au concours amateur des Alex d’Or 2007, grâce à un esprit très proche du Dungeon Skippers d’aujourd’hui, malgré un humour forcément plus lourd et maladroit.

Le jeu n’a malheureusement jamais été terminé, et seule subsiste une courte démo de 3-4h, que vous ne trouverez certainement nul part. Mais les personnages étaient faits, ainsi que de nombreux dialogues, et je m’étais attaché à ce petit groupe de bras cassés. Autant dire que j’avais pas envie de tout abandonner comme ça. C’est alors qu’après quelques années, j’ai trouvé comment les garder en vie et continuer l’aventure sous une autre forme, plus accessible, et qui me permettrait de me concentrer sur les dialogues et les personnages.

Un webcomic :)

PS : Bon visiblement la démo est en ligne ici : http://www.alexdor.info/?p=jeu&id=88
Vous pouvez y aller, mais je vous préviens c’est pourri :p

14 commentaires pour “Chalom RPG”

  1. Coucou, y’aurais t-il moyen d’avoir ce qu’il reste du jeu? (la démo) Franchement vu comme tu le décris ça dépasse largement tout ce que j’ai pu entreprendre sur RPG maker.

  2. Ce n’est pas celle là ? : http://www.alexdor.info/?p=jeu&id=88

    Trouvé en trois secondes sur google, à moins qu’on parle d’une autre démo plus avancée c’est loin de se trouver nulle part :)

    Pas le temps de tester tout de suite, mais je verrais sûrement ça plus tard.

  3. Merde alors je pensais que le lien marcherait plus mais apparemment il l’ont reuploadé :p
    En fait je voulais surtout vous décourager, vu que j’en suis plus tellement fier aujourd’hui ahah.
    Mais bon puisque c’est en ligne allez-y, ça peut être marrant finalement.

  4. Je l’ai commencé est rien qu’au débuts, ça a l’air génial!

  5. Je l’ai fini, et je suis dégouté que ça s’arrête là, est ce que le mystérieux personnage qui ressemble à Taj’Naar sera aussi dans Dungeon Skipper où seront nous toujours dans l’incertitude sur son identité?

  6. Ohhhh putain chalom rpg……les vieux souvenirs remontent, ça race on est devenu des vieux en fait tellement ça remonte.

  7. @Ammel : Et oui, le temps passe :/

    @Urghar : Nan il sera pas dans Dungeon Skippers vu que l’histoire est diférente. Bon je lache le morceau en exclu internationale du coup : le type en question s’appelle Alcantor, et est la précédente incarnation de Taj’Naar, autrement dit le personnage qui était joué avant Taj’Naar dans Rêve de Dragon (voir l’article sur le JdR papier). C’est un gros con (comme Taj’Naar) et il venait pour se venger car il avait été abandonné par son joueur, etc.

  8. Ah et pour ceux qui voudraient une suite…
    Je compte EVIDEMMENT sortir une adaptation en jeu vidéo de Dungeon Skippers un jour ou l’autre, mais je veux faire ça bien, donc ce sera pas avant quelques années :)

  9. Ok, merci pour les infos.

  10. Argh, j’aurais tellement aimé essayer cette démo, mais malheureusement, mon ordinateur me fait des siennes. Je précise que je ne connais rien, absolument rien du tout, à RPG Maker, donc peut-être que mon problème est d’une évidence crasse pour les expérimentés.

    Au départ, après avoir téléchargé et extrait le jeu de l’archive, quand je double-cliquais sur RPG_RT.exe (seul fichier .exe du dossier principal), ça me disait qu’il manquait les RTP de RPG Maker 2003. Bien qu’ignorant totalement ce que sont ces RTP, je les ai trouvés sur le site de la communauté francophone de RPG Maker. J’ai téléchargé leur installateur et je les ai installés dans le dossier du jeu (Chalom RPG). Et depuis lors, quand je double-clique sur RPG_RT.exe, j’ai droit à un superbe message d’erreur que je recopie textuellement : « ERegistryException?????? RPG_RT.exe? 000726BE ???????? ?? ??????????. »
    Il va sans dire que face à un message d’erreur aussi peu explicite, je suis quelque peu désarmé…

    Du coup, est-ce que quelqu’un sait quoi faire ?

  11. Bon, après des heures et des heures de tentatives, avoir téléchargé et installé les RTP une bonne dizaine de fois, avoir téléchargé et installé RPG Maker 2003, etc, j’ai enfin trouvé comment faire. En fait, pour ceux qui rencontreraient le même problème que moi, il suffit apparemment d’éditer le fichier RPG_RT.ini avec le bloc-note et de rajouter à la fin une ligne « FullPackageFlag=1 ».

  12. Woah merci pour l’info, même moi je savais pas ahah.
    Et ouais malheureusement RPG Maker c’est loin d’être une science exacte :/

  13. Du coup, je l’ai fait (et ça tombe bien : je l’ai fini, et immédiatement après, les trois premiers épisodes de la saison 3 de Dungeon Skippers étaient disponibles, pile au bon timing), j’ai essayé de faire l’intégralité du contenu, mais je ne suis tombé ni sur le jeu de danse avec les disco-loups, ni sur le système de gestion de la bicoque vermoulute (dans laquelle on ne peut pas rentrer, puisque c’est la fin de la démo).
    Vu qu’il y a une image des disco-loups dans l’article, je me dis qu’ils sont peut-être présents dans les fichiers mais non inclus dans la démo, à moins que cette dernière n’ai pas été la version la plus avancée existante ? Si c’est le cas, est-ce que l’éventuelle version plus avancée est irrémédiablement perdue ?

  14. Aaaaah effectivement la démo s’arrête devant la bicoque vermoulute ! Malheureusement j’ai arrêté le jeu juste après, et j’ai juste eu le temps de faire le système de personnalisation de la bicoque (tableaux, bibelots, etc) et le mini-jeu de danse avec les disco-loups. Je dois avoir une vidéo de ce dernier mais elle doit peser 50 Mo ahah. Je vais voir si je peux réduire la taille et l’uploader quelque part pour les curieux :)

Laisser un commentaire